Qu'est ce qu'un pari sportif ?



Les paris sportifs existent depuis la fin du XIXème siècle, époque ou les hommes ont commencé à fixer des cotes sur les courses de chevaux et sur le baseball américain.

Les courses de chevaux ont été le point de départ des paris sportifs avec l'apparition des bookmakers comme nous l'avons vu précédemment. Une des premières formes de pari à avoir vu le jour est le pari mutuel, toujours utilisé dans les courses de chevaux de nos jours.


Même si elle n'est pas utilisée par les bookmakers, cette forme de pari a été introduite officieusement en France en 1865 par le propriétaire d'une boutique de parfums, Michel Oller, qui a eu l'idée de vendre des tickets sur une course hippique et a mis toutes les mises dans un pot commun. À la fin de la course, il a prélevé une commission de 5% sur tous les dépôts pour avoir gérer le tout, et il a distribué à tous les gagnants les gains calculés avec les cotes établies selon les mises sur chaque cheval.


Voilà comment sont nés les premiers paris organisés en France et ce Monsieur Oller a mis au point un système de mise mutuelle dans les champs de course qui a abouti en 1887 à ce que le pari mutuel devienne la première forme de pari officiellement autorisée en France. En 1927, les britanniques et les américains ont également légalisé cette forme de pari sur le principe du système inventé par ce français 40 ans plus tôt.


Depuis le début des années 2000 et l'avènement du Web, les paris sportifs se font généralement par l'entremise d'un bookmaker sur Internet.


Définition du pari sportif

Un pari sportif consiste à miser une somme d'argent sur la réalisation d'un résultat lors d'un événement sportif, comme par exemple le vainqueur d'un match ou le nombre de buts marqués. Lorsque vous pariez, une cote est associée à ce pari, cela vous permet de connaître les gains possibles s'il y a réalisation de l'événement.


Cette cote indique aussi dans l'absolu la probabilité que cet événement se réalise ou non, c'est à dire la chance qu'un joueur ou une équipe a de gagner. Mais on verra un peu plus tard que d'autres considérations viennent également se greffer dans le calcul d'une cote. Pour simplifier, on peut dire que plus une cote est faible, plus la probabilité que l'événement se réalise est forte.


Quand vous gagnez votre pari sportif, le site de paris sportifs vous reverse un gain qui est égal à la cote multipliée par votre mise. Pour connaître votre bénéfice, vous devez déduire votre mise de cette somme.

  • Gain : Mise * Cote
  • Bénéfice : Gain - Mise

Exemple de pari sportif

Vous décidez de parier sur un match de football de Ligue des Champions entre le Milan AC et l'Olympique Lyonnais.

Milan étant favori, voici les cotes proposées par un bookmaker en ligne:

  • Victoire de Milan : cote de 1.60
  • Match nul : cote de 3.90
  • Victoire de Lyon : cote de 5

Vous décidez de parier 100 € sur une victoire du Milan AC :

Si Milan gagne :

  • Gain : 100 * 1.60 = 160 €
  • Bénéfice : 160 - 100= 60 €

Si Milan perd ou si match nul : vous perdez votre mise de 100 €.


Page précédente  -  Page suivante

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :