Betting Exchange



Un site de betting exchange permet, à la différence d’un site de paris sportifs classique, d’échanger des paris sportifs entre les parieurs (tout ceci bien sur de façon anonyme par l’intermédiaire d’une interface d’échanges). Vous trouverez les dénominations suivantes pour le betting exchange :
  • Bourse de paris
  • P2P (Peer to Peer)

En fait, ces sites n’agissent que comme interface, comme intermédiaire entre les parieurs et permettent à leurs membres de miser et de proposer des paris en toute sécurité. Bien entendu le site effectue une vérification du compte du joueur avant que celui-ci propose un pari afin d’assurer que les paiements soient bien effectués entre les joueurs.

Il existe quelques sites qui proposent ce genre de paris, le plus connu étant Betfair, ces sites sont en majorité proposés en anglais. Un des gros intérêts d’une bourse de paris apparaît lors des paris en direct, et c’est à ce moment là que vous pouvez tirer profit de ce genre de pari.


Bien évidemment, ces sites de betting exchange se rémunèrent pour le service fourni en prélevant un pourcentage sur les gains des joueurs, de l’ordre de 5% (ces commissions peuvent baisser selon votre ancienneté et le nombre de paris). Vous ne pariez donc pas contre un bookmaker (Betclic, Unibet, Sportingbet, ...) mais contre d’autres parieurs, c’est la toute l’originalité de tels sites.


Les cotes sont donc en moyenne de 10% à 20% meilleures que sur les sites de paris sportifs classiques, les joueurs fixant eux-mêmes le marché et non pas le bookmaker directement.

Vous pouvez en fait choisir :

  1. Soit de parier classiquement en prenant les cotes offertes par les autres parieurs (dans ce cas rien ne change d’un site de paris sportifs classique sauf que vous pariez contre d’autres personnes). Vous êtes gagnant si l'équipe remporte le match.
  2. Ceci correspond au terme «BACK».

  3. Soit d’être vous-même le bookmaker et vous déterminez alors une cote et une mise maximale permise (pour un type de pari donné). Vous misez en fait contre la réalisation d’un résultat. Vous êtes gagnant si l'équipe adverse remporte le match ou si match nul.
  4. Ceci correspond au terme «LAY».

Bien sur, pour que l’échange se fasse, il faut qu’il y ait un vendeur et un acheteur, c'est-à-dire qu’un joueur soit prêt à échanger un pari avec vous.

Le plus simple pour vous permettre de bien comprendre est de prendre un exemple concret.

Exemple de pari avec un site de betting exchange

Prenons maintenant un exemple concret sur la rencontre de hockey sur glace de la NHL entre les Sénateurs d’Ottawa et le Canadien de Montréal sur le site de Betfair.

Vous décidez de jouer 20 € sur cette rencontre.

Les cotes proposées au moment où vous souhaitez jouer sont les suivantes :

  • Victoire d’Ottawa avec une cote de 2
  • Victoire de Montréal avec une cote de 1.5

Ces cotes varient en fonction des flux financiers engagés par les joueurs.

Vous pensez que Montréal va s’imposer en vous fiant au classement actuel de la ligue, voici les deux options pour ce résultat :

  1. Soit vous misez sur le Canadien de Montréal de manière classique, vous allez donc cliquer «back» sur le Canadien avec une cote de 1.5 pour 20 €. Vous prenez en fait ce pari d’un autre parieur qui l’aura proposé :
    • Si Montréal gagne, vous allez empocher 1.5 fois votre mise soit 30 €. Votre bénéfice net sera donc de 9.50 € (20 €-10 €-5% de commission).
    • Si Montréal perd ou fait match nul en temps réglementaire, vous perdez votre mise de 20 € qui ira dans le compte de celui qui a proposé le pari.



  2. Soit vous décidez de vous mettre à la place du bookmaker, vous allez donc cliquer «lay» sur les Sénateurs d’Ottawa (vous pariez donc qu’Ottawa ne gagnera pas) et vous offrez une cote de 2 avec une mise maximale de 20 €. Si un autre parieur accepte ce pari et mise 20 € voici les deux options possibles :
    • Si le Canadien de Montréal s’impose ou fait match nul, vous toucherez la mise placée par cet autre joueur, soit les 20 € moins 5% de commission.
    • Si Ottawa gagne, vous devez payer à celui qui a accepté votre pari le «liability», c'est-à-dire le gain moins la mise, soit dans notre cas 20 €. C’est donc bien vous qui vous mettez à la place du bookmaker


Vous comprenez mieux maintenant pourquoi on utilise le terme bourse de paris en français :

  • «Back» correspond à acheter un pari à une certaine cote pour une mise définie.
  • «Lay» correspond à vendre un pari à une certaine cote pour une mise maximale définie.

Vous pouvez également effectuer une réservation de cote, c'est-à-dire que vous indiquez au système de Betfair que vous voulez «backer» 20 € à une cote de 1.7, votre demande sera alors placée en attente (c’est le terme «unmatched», pari non échangé).


Dès qu’un parieur vient proposer une cote de 1.7, c'est-à-dire qu’il décide de «layer», alors votre pari est automatiquement validé par le système (jusqu'à hauteur de la mise maximale indiquée par celui qui propose le pari). Votre pari passe alors de «unmatched» à «matched», c'est-à-dire que l’échange est conclus.

Le même principe s’applique si vous décidez de «layer» à une cote moins importante que celle proposée. Point important, Betfair sélectionne pour vous la meilleure cote disponible lors d’un «back» ou d’un «lay».


Avantages et inconvénients du betting exchange

Avantages :

  • Les cotes proposées sont en moyenne 10% à 20% supérieures aux cotes proposées par un bookmaker classique. En effet, ce sont les parieurs qui fixent les cotes, et Betfair ne se rémunère pas sur les cotes directement mais sur les gains de chacun. Alors qu’un bookmaker classique prend généralement près de 10% de marge sur une cote donnée, Betfair prend une commission maximale de 5% sur les montants du gagnant du pari.
  • Vous avez la possibilité d’agir comme un bookmaker.
  • Vous pouvez vous assurer des gains au cours d’un match en live (voir section sur le "trading").

Inconvénients :

  • Il faut bien comprendre le fonctionnement avant de se lancer dans le betting exchange, ce qui peut rebuter certains. Nous conseillons donc vivement aux joueurs voulant s’inscrire sur un site de betting exchange de miser des petites sommes au départ pour bien se familiariser. Il faut faire attention à ne pas se tromper lorsque vous proposez un pari «lay», car cela peut coûter très cher. Si vous proposez une grosse cote il faut bien réfléchir aux conséquences possibles, on peut prendre pour exemple la rencontre de Coupe de France Carquefou-Marseille en Mars 08 qui a causé une grosse surprise (certains parieurs assurés de la victoire de l'OM, avaient offert des cotes de 30 et ont dû débourser d'énormes sommes aux gagnants).
  • Il faut pour qu’un pari soit conclu qu’un autre parieur accepte votre pari et que l’échange se fasse. Or ce n’est pas toujours le cas, surtout pour des rencontres et des sports peu médiatisés.
  • Les paris combos ne sont possibles que sur certaines rencontres, les adeptes de paris combinés seront déçus.
  • Les sites ne sont que très rarement traduits en français, ce qui ajoute à la difficulté de compréhension du betting exchange.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :